Chalotte soisse educateur et comportementaliste en auvergne. education et comportementalisme du chien et du chiot





     


Bienvenue et bonne visite sur Toutoudoux !

En espérant que ces informations vous seront utiles, bonne lecture !



 Son alimentation

Garant de sa santé et de son tonus !

Nourriture
La meilleure alimentation pour un chien, reste les croquettes. La composition des croquettes de marques spécialisées est plus nutritive et plus digeste que les croquettes du supermarché. Pour les petits budgets, il existe en animalerie des « sous marques » de grandes marques spécialisées, qui sont tout aussi bonnes et à prix raisonnable. Demandez conseil dans une animalerie. Les pâtées sont à éviter : trop grasses et peu énergétique. Mais celles-ci permettent une meilleure prise alimentaire pour les chiens âgés, souffrants ou sous traitement médicamenteux. Eviter les gros efforts physiques après les repas, surtout si ils sont copieux. Les repas « fait maison » ne sont pas nécessaires, car ils amènent souvent à des carences.

Eau
Assurez-vous que votre chien est à disposition une gamelle d'eau fraîche et propre. En particulier en été où il se déshydratera plus vite. De l'eau du robinet suffit, il est particulièrement déconseillé de lui donner de l'eau minérale : ces eaux, chargés en sel, sont plus difficiles à éliminer par les reins des chiots. Si vous remarquez que votre chien boit anormalement de grosses quantités d'eau, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire.



 Sa Santé

Être vigilent à tout changement d'attitude !

La maladie
La température corporelle du chien se situe entre 38° et 39°. Les signes annonciateurs d'une affections peuvent êtres : un abattement soudain, du désintérêt pour les activités ou la nourriture, de la fièvre, un amaigrissement, un changement d'attitude (un chien qui se met à grogner quand on le touche alors qu'il n'y avait jusque à, aucun signe d'agressivité, peut être signe de maladie)… des urines foncé voir brunâtre, du sang dans les selles, des vomissements. Il faut consulter rapidement son vétérinaire afin qu'il puisse établir un diagnostic. Certaines maladies prises trop tard sont mortelle pour le chiot ou le chien.

La Dysplasie des hanches
C'est une malformation de la hanche, hélas trop fréquente, qui touche plus particulièrement les grands chiens. Vous pouvez limiter le risque de cette malformation en évitant durant la croissance de votre chiot tout traumatisme tel que les glissades sur le carrelage, les jeux brutaux, les escaliers, de le faire sauter.

Les Vaccins
Si la vaccination n'est pas obligatoire (sauf la rage dans certains départements) elle est fortement recommandée car c'est la meilleure protection contre les infections. Chiot ou chiens adultes peuvent contracter un certain nombre de maladies contagieuses, celles-ci peuvent s'avérer très graves, pouvant même aller jusqu'à la mort. Lors de l'acquisition d'un chiot dans un élevage, certains vaccins doivent obligatoirement avoir été fait par le vendeur à 8 semaines. Il vous appartient de faire le rappel, un mois plus tard. La plupart des vaccins nécessitent un rappel annuel.

Les parasites externes
Si la période la plus propice pour attraper des puces et des tiques, est d'avril à octobre, il n'en reste pas moins que nos compagnons à 4 pattes se font également piquer en hiver ! Il faut donc les traiter régulièrement surtout si votre chien sort beaucoup (nature, forêt…). Ces produits sont en vente en animalerie, chez votre vétérinaire ou en pharmacie. Demandez conseil au vendeur car les produits sont plus ou moins efficaces. Vérifiez régulièrement le poil de votre chien, afin de repérer d'éventuels parasites. Si votre chien est anormalement fatigué et qu'il a des urines brunâtres ou foncés, consulter votre vétérinaire.

Les puces et les aoutats : ils provoquent des boutons et des rougeurs, localisés principalement sur le ventre, à l'intérieur des cuisses. Le chien perd ses poils et ressent des démangeaisons sur la croupe et autour de la queue.

Les tiques : il est fortement conseillé d'acheter un crochet anti-tique afin de pouvoir les enlever à votre chien, sans arracher la tête de la tique (la tête se dévisse comme un bouchon) et risquer des infections très graves, voire mortelles, si elles ne sont pas soignées à temps (piroplasmose).

Les parasites internes
Il existe plusieurs types de parasites internes qui, la plupart du temps, affectent les intestins du chien. 95% des chiots sont infestés par les vers. Il faut les traiter scrupuleusement une fois par mois, les 6 premiers mois de leur vie. Puis, à l'âge adulte deux fois par an, toute la vie du chien.

L'ascaris : Ver blanc et rond qui peut mesurer jusqu'à 15 cm. Les chiots en ont presque toujours à la naissance ou après. Ils provoquent des diarrhées, vomissement, constipation… Il est transmissible à l'homme et les enfants sont plus particulièrement vulnérables : bac à sable, transports en commun etc. Le ténia (ou ver solitaire) : est blanchâtre et peu mesurer jusqu'à 80 cm ! Il entraine des démangeaisons de l'anus (le chien se traine le derrière sur le sol pour se soulager)

La coccidiose : parasite qui se colle à la paroi intestinale et provoque de fortes diarrhées.

Mutuelle canine
Vous avez la possibilité de prendre une mutuelle pour votre animal de compagnie. En moyenne, compter entre 10 et 30 euros par mois, en fonction des options que vous aurez choisies. 70 à 100 % des frais vétérinaires vous sont remboursés, ainsi que les vaccinations, le vermifuges, la stérilisation, la puce électronique. Attention, la plupart des mutuelles refusent d'assurer les chiens de plus de 8 ans. Renseignez auprès de votre assureur ou de votre vétérinaire et n'hésitez pas à comparer les mutuelles !



 L'identification

Sa carte d'identité !

Faire tatouer ou pucer son chien est obligatoire. Peu importe qu'il soit de race ou pas, qu'il vienne d'un élevage ou d'un particulier. C'est la carte d'identité de votre chien ! Elle permet de retrouver plus facilement le propriétaire en cas de perte, vol, fugue. Elle permet d'éviter les abandons « sauvages ». Seule la Société Centrale Canine et les vétérinaires ont accès au fichier qui répertorie tous les animaux tatoués. 80% des chiens possèdent une identification. Si vous trouvez un animal qui ne possède pas de médaille, n'hésitez pas à l'emmener chez un vétérinaire qui sera apte à retrouver les propriétaires.



 Le transport

Pour sa sécurité, et la vôtre !

Habituez votre chien dès son plus jeune âge à la voiture. Protégez le et protégez-vous : attachez votre animal, utilisez un filet de séparation ou une cage de transport. En cas de choc, il peut être un vrai projectile, dangereux pour vous et mortel pour lui. Si votre chien est malade une fois en voiture, il assimilera cela à une mauvaise expérience et les trajets pourront devenir très difficiles. Habituez-le sur des petits trajets dans un premier temps. Vous pouvez lui acheter une cage de transport, que vous laisserez dans la maison, en y mettant un coussin dedans. Il s'habituera à l'objet, ira dormir dedans et se sentira en sécurité dans son « nouveau panier ». Quand vous le mettrez dans la voiture, il s'y sentira plus à l'aise, puisque qu'il sera déjà habitué à y être !



 L'hygiène

A ne jamais négliger !

Brossage
Brosser votre chien une fois par semaine permet d'éliminer le poil mort, les poussières, de garantir la bonne santé de la peau, qu'il ait le poil brillant et aussi de repérer rapidement des problèmes de peau, des tiques, des blessures ou des grosseurs. Habituez son chiot dès son plus jeune âge, dans un moment où il est calme afin qu'il ne prenne pas cela pour un jeu. Avec certains chiens, le brossage peut devenir une véritable épreuve !!

Bain
Il est fortement déconseillé de baigner un chiot avant l'âge de 3 mois. Si un lavage est nécessaire, faites-le avec un champoing sec ou un linge humide. Pour l'adulte, deux bains par an suffisent largement, à l'eau tiède. La boue peut s'éliminer au brossage, en revanche, l'eau de mer et le sable doivent être éliminés de son pelage à l'eau douce. N'utilisez pas de shampoing pour l'homme ou de produit vaisselle ! Utilisez du shampoing spécialement formulé pour la peau des chiens car leur épiderme est plus fin, donc plus fragile et leur PH est différent. Ne le lavez pas s'il est malade ou sous traitement médicamenteux.

Les oreilles
Habituez-le très tôt à lui nettoyer les oreilles. Le faire environ deux fois par mois. La forme du conduit auditif des chiens fait que le cérumen s'élimine mal. Ne pas lui mettre de coton tige dans les oreilles, mais utiliser plutôt du coton ou un petit linge humide.

Les dents
Les dents de lait tombent vers 3-4 mois. Ses dents définitives sortent vers 6-7 mois. Il faut surveiller sa dentition durant cette période, puis, à l'âge adulte, contrôler régulièrement le tartre qui peut s'accumuler et provoquer des infections.



 Responsabilité du maître : les lois

Parce que nul n'est censé les ignorer !

Les déjections canines
Quand vous partez en promenade et tout particulièrement en ville, prenez avec vous des petits sacs afin de ramasser les déjections de votre chien. Qui n'a jamais marché dans une crotte de chien sur la voie publique et n'a pas pesté contre le maitre indélicat ? Outre le respect envers nos concitoyens, ne pas ramasser les déjections de son chien est passible d'une amende !

Article R632-1 du Code pénal : hors le cas prévu par l'article R. 635-8, est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 2e classe le fait de déposer, d'abandonner, de jeter ou de déverser, en lieu public ou privé, à l'exception des emplacements désignés à cet effet par l'autorité administrative compétente, des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu'il soit, y compris en urinant sur la voie publique, si ces faits ne sont pas accomplis par la personne ayant la jouissance du lieu ou avec son autorisation. 

Divagation des animaux
Laisser son chien se « promener » seul est interdit. Vous devez toujours l'avoir à portée de vue et surtout pouvoir le rappeler rapidement. Même si vous avez confiance en lui, votre chien peut être victime d'accident ou en provoquer un. S'attaquer à des personnes s'il se sent en situation de danger. Les chiens de 1ère et 2 ème catégorie doivent êtres muselés et tenu en laisse. Vous devez pouvoir présenter les papiers de votre animal (permis de détention) en cas de contrôle.

Article R622-2 du Code pénal : le fait, par le gardien d'un animal susceptible de présenter un danger pour les personnes, de laisser divaguer cet animal est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 2e classe. En cas de condamnation du propriétaire de l'animal ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal peut décider de remettre l'animal à une oeuvre de protection animale reconnue d'utilité publique ou déclarée, laquelle pourra librement en disposer. 

Nuisances sonores
Les aboiements d'un chien peuvent être considérés comme des troubles de voisinage (aboiement incessant le jour et/ou la nuit). Le propriétaire du chien sera tenu pour responsable. Vous pouvez vous adresser à la mairie, à la gendarmerie ou au commissariat de votre quartier pour faire cessez ce trouble. Un dresseur de chien peut alors être la solution.

Droit de l'animal


Les animaux ont des droits et sont protégés par des lois ! Prendre un chien est engagement pour de nombreuses années et si vous ne pouvez plus assumer votre animal, quelques en soit les raisons ne l'abandonnez pas dans la nature : cherchez lui une famille qui s'en occupera bien ou emmenez-le dans un refuge. Si vous constatez qu'un animal est maltraité, prévenez la Société Protectrice des Animaux (ou l'organisme de votre région) et la gendarmerie.

Article 521-1 du code pénal : le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende. En cas de condamnation du propriétaire de l'animal ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal statue sur le sort de l'animal, qu'il ait été ou non placé au cours de la procédure judiciaire. Le tribunal peut prononcer la confiscation de l'animal et prévoir qu'il sera remis à une fondation ou à une association de protection animale reconnue d'utilité publique ou déclarée, qui pourra librement en disposer. Les personnes physiques coupables des infractions prévues au présent article encourent également les peines complémentaires d'interdiction, à titre définitif ou non, de détenir un animal et d'exercer, pour une durée de cinq ans au plus, une activité professionnelle ou sociale dès lors que les facilités que procure cette activité ont été sciemment utilisées pour préparer ou commettre l'infraction. Cette interdiction n'est toutefois pas applicable à l'exercice d'un mandat électif ou de responsabilités syndicales. Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie. Est punie des peines prévues au présent article toute création d'un nouveau gallodrome. Est également puni des mêmes peines l'abandon d'un animal domestique, apprivoisé ou tenu en captivité, à l'exception des animaux destinés au repeuplement.

Morsure et griffure 
Les morsures et griffures faites par un animal doivent être déclarées à de la mairie de votre commune. Le chien devra passer une évaluation comportementale auprès d'un vétérinaire agrée.

Article Article 232-1 du code Rural : tout animal ayant mordu ou griffé une personne, même s'il n'est pas suspect de rage, est, si l'on peut s'en saisir sans l'abattre, soumis par son propriétaire ou détenteur et à ses frais à la surveillance d'un vétérinaire. Les mêmes dispositions s'appliquent aux animaux ayant mordu ou griffé des animaux domestiques ( loi n° 89-412 du 22 juin 1989, art.14-IV ) "et des animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité" dans les territoires définis par arrêté du ministre compétent, dans lesquels la rage a été constatée. Le fait d'exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement est puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 Euros d'amende.

Et n'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations !